Anonymat sur Jami

Bonjour à tous

Je me pose une question. Etant donné que Jami crée une connexion pair à pair, votre correspondant peut connaitre votre adresse IP… En quoi alors est il anonyme ?

L’équipe de Jami pourrait elle m’éclairer sur ce point ?

Merci d’avance.

1 Like

Bonjour @mslagmu, très bonne question :slight_smile: réponse en gestation… à très vite, merci

Votre correspondant connaît votre adresse IP, c’est ainsi que fonctionnent les connexions p2p. Il n’y a pas d’autre moyen, à moins que vous n’acheminiez votre connexion via d’autres ordinateurs.
Nous ne pensons pas que Jami revendique l’anonymat, mais plutôt la protection des contenus privés échangés via internet.
Seuls les amis, que vous connaissez, pas les “amis” virtuels de réseaux sociaux… que vous reconnaissez, et donc acceptez, peuvent voir votre adresse IP, pas l’ensemble du réseau.
Si vous utilisez un serveur TURN, ils ne verront que l’adresse IP du serveur.
Si vous voulez cacher votre IP avec des amis de confiance, vous devez utiliser Jami sur un VPN ou Tor ou le faire héberger quelque part.

(Réponse rédigée, avec notre interprétation, à partir de celle de wrycode utilisateur jami)

https://jami.net/ethical-motivation-for-the-distributed-architecture-of-jami/

On peut penser qu’un fonctionnement à la façon de Tor pourrait “noyer” ton IP. Mais je pense que ce ne serait probablement valable que pour les messages “texte”, j’ai l’impression que pour de la vidéo temps réel ce ne serait pas efficace. Mais, je n’en sais pas plus…
La réponse de Verojean, en tout cas (Tor ou VPN) me semble une solution, bien qu’elle ne soit pas intégrée à Jami…

1 Like

Qu’on se comprenne. Ma question n’était pas du tout pour remettre en question Jami mais juste en connaitre les limites et surtout voir si j’en avais bien compris la structure. Jami nous protège des Gafam tout en étant simple d’utilisation et sans trop consommer en énergie. C’est déjà ça.
Jami ne peut pas être utiliser contre la surveillance d’état. Certes il protège le contenu des échanges mais ne protège pas contre le fait de savoir qui communique avec qui. Il ne lui facilite pas la tâche non plus.
D’autres types de messageries sont plus efficaces dans ce domaine mais sont bien plus lourdes à utiliser. Je peux citer tox et briar qui sont basés sur Tor et Session qui est basé sur le réseau Lokinet.
Quant à l’association Jami et Tor je ne suis pas du tout sur que ça marche. J’ai pas essayé.

1 Like

Bonjour @mslagmu
Nous concernant, c’est bien ce que nous avions compris, aucun souci, et merci à nouveau pour cette question pertinente qui nous permet d’avancer un peu plus sur un sujet complexe et qui ne peut avoir une réponse unique parfaite et définitive…
Nous ne sommes que simples utilisateurs et pas doués en informatique en plus :wink:
Ce qui nous amène à utiliser jami, c’est la confidentialité plus que l’anonymat.

Nous pensons que l’anonymat absolu n’existe tout simplement pas sur internet…
S’il est possible de masquer son ip aux simples utilisateurs d’internet, est ce vraiment possible de cacher qui parle à qui, à un FAI ou un service du gouvernement propriétaire des infrastructures.
Il faudrait pouvoir poser la question à un citoyen chinois pour nous éclairer concrètement là-dessus…

Pour ceux que la question intéresse cette association nous semble une source fiable d’information : https://www.laquadrature.net/

Mais nous nous éloignons de l’objet de ce forum, qui est de mieux connaitre et améliorer ensemble GNU JAMI

Bonjour,

Pour masquer sa véritable adresse IP, on peut utiliser un ghost ou un proxy Proxy — Wikipédia. Dans les réglages relatifs au compte utilisé, Jami semble en proposer un ici.

Proxy_jami

Nous avons apparemment la possibilité de choisir un autre proxy de confiance, si on en connaît un. Reste à savoir dans quel mesure cette option peut contribuer à l’anonymat de l’utilisateur.

1 Like

Merci @Firenze pour cette information utile à propos de proxy et jami. Nous ne savions pas à quoi servait ce réglage, ça nous en dit un peu plus.

En fait le problème c’est que je n’ai pas trouvé de documentation précise sur le mode de fonctionnement des modes de connexions. Pour tester je les ai tous décochés et j’ai quand même pu communiquer. Tout ceci me laisse très perplexe.

Quant au proxy dhtproxy, pour le coup, la doc est précise. C’est essentiellement fait pour les portables qui se connectent en 4G.

Enfin je pense que Firenze confond serveur proxy ( ou mandataire ) avec les serveur turn. Je remarque que le serveur proxy se configure dans la partie Opendht. L’opendht dans jami sert simplement à trouver l’adresse d’un ID . C’est un gros l’annuaire de Jami qui fait le lien entre une clé et une adresse IP. A ne pas confondre avec l’annuaire qui fait le lien entre un nom et une clé, annuaire qui lui se trouve sur la blockchain ethernum. Je pense que pour cacher son adresse IP il faut passer par un serveur TURN de confiance. C’est l’adresse de ce serveur qui apparaîtra dans l’OpenDHT.

En ce qui concerne le serveur TURN, les réglages se trouvent plutôt ici.

C’est effectivement une chose différente Why is Jami truly distributed? . Et en ce qui concerne le serveur mandataire ou proxy, ça ne dépends pas, pour l’essentiel, des paramètres de Jami, mais des paramètres réseau du système d’exploitation.

Pour citer Wikipédia : Normalement, l’utilisation d’un proxy complet se fait en configurant son navigateur ou son ordinateur.

En résumé, le pair-à-pair n’est que l’un des moyens de communiquer avec Jami.